Pleine conscience

Même si, par définition, la pleine conscience consiste à vivre pleinement le moment présent par le biais de ses cinq sens (come la méditation de pleine conscience), je ne crois pas que cela nous engage à être conscient de tout de façon à tout prévenir...  Selon moi, il s'agit plus d'accueillir la vie plutôt qu'être dans la résistance et le contrôle. Je pense même que la meilleure façon de "contrôler" et d'arriver à ce qu'on veut vraiment est surtout d'accueillir les grandes lois universelles telles que les lois de cause à effet, d'action-réaction, du changement, des cycles, de l'attraction, de l'interrelation entre le monde interne et le monde externe et du processus de gestation. Bien connaître ses lois naturelles et les piliers de la pleine conscience met tout en oeuvre pour être bien aligné avec ce qu'on veut dans notre vie. Là est donc notre pouvoir: choisir comment on réagit aux évènements, savoir ce qu'on veut réellement et faire en sorte de l'attirer à nous par notre façon d'Être. Et pour ce faire, il faut avant tout s'aimer.

La responsabilité est un concept très important dans un mode de vie en pleine conscience. Cela ne signifie pas de devoir être responsable et de tenir nos promesses, ce qui ferait plus allusion à une valeur. Cela signifie que nous sommes responsable de ce qui produit dans notre vie et ce, sans culpabilité. C'est le pilier le plus difficile à accepter, car il implique d'accueillir "l'inacceptable" aussi... Cela veut donc dire qu'un évènement difficile est arrivé à soi pour une raison qu'on ignore probablement, mais l'accueillir au lieu d'être en résistance diminue déjà grandement la souffrance qui y est associée. La responsabilité, c'est que peu importe ce qui se passe dans notre vie, que ce soit agréable ou désagréable, c'est CE QUI EST présentement. C'est vivre l'émotion qui doit être ressentie. C'est accueillir la façon dont les autres évoluent. C'est accueillir où on est rendu dans son propre cheminement. C'est donc s'aimer avant tout. Et pour s'aimer, un truc infaillible ici: cesser de juger. Cela vaut autant pour le discours intérieur!

Cela m'amène à mentionner l'importance de mettre son attention où on veut que les choses prennent de l'expansion. Au niveau énergétique, cela veut dire que de dégager une énergie négative va attirer du négatif. Par exemple résister à un changement est une source de souffrance selon le Bouddha, car "ce à quoi je résiste persiste". Lorsqu'on est conscient que l'on devient plus négatif, on peut alors décider de mettre l'attention sur ce qui fonctionne dans notre vie, sur la gratitude qu'on éprouve et mettre l'attention sur le moment présent plutôt que sur le passé (mélancolie) ou le futur (anxiété) peut vraiment nous aider. Et n'oublions pas: Peu importe ce que l'on vit et la façon dont on le vit, c'est OK, du moment qu'on est conscient que c'est ce que nous vivons à ce moment-là et que comme tout dans la vie, cela va aussi changer... ;-) La gratitude est une émotion qui nous fait vibrer au plus haut point et permet grandement la manifestation, en plus d'être incompatible avec le sentiment d'anxiété (un autre petit truc en passant!)

Vivre en pleine conscience, c'est savoir ce que l'on veut vraiment, vibrer cette énergie, puis se détacher du "comment" cela se manifestera. C'est se libérer des attentes et aussi des histoires qu'on se raconte par rapport aux évènements. C'est la confiance absolue que l'on n'est pas seul, que l'on est tous reliés à la même Source et que cette source est aussi en nous, que si on avait la conscience infinie, nous aurions beaucoup plus de facilité à faire confiance à la vie. Mais nous sommes humains et nous faisons de notre mieux. Vivre en pleine conscience est donc être de plus en plus conscient de comment on fonctionne "en-dedans" par rapport aux évènements. C'est connaître ce qui nous fait réagir et comment on y réagit, par quelles stratégies, schémas ou patterns.

Selon moi, vivre en pleine conscience, c'est avant tout un accueil de ce grand jeu qu'est la Vie. L'environnement, les personnes, les animaux et autres êtres vivants que nous côtoyons sont pour moi des enseignants. Ils nous reflètent des parties de soi, comme un miroir. Les gens qui nous font réagir le plus sont donc d'excellents professeurs pour apprendre à se connaître. Cela ne veut pas dire que nous devions donner le pouvoir à ces personnes, mais plutôt chercher qu'est-ce qui nous fait réagir, qu'est-ce que cela vient réveiller en nous. Ensuite on peut décider la nature du lien qu'on veut conserver avec ses personnes. 

Le but derrière une vie en pleine conscience est selon moi de se libérer de ses "anciennes peaux", de ses peurs, de ses blessures (trahison, rejet, abandon, humiliation injustice), de ses patterns et de ses ressentiments. Aussi, de vibrer l'énergie de l'amour envers soi et envers tout ce qui nous entoure, pour que la vie soit la plus douce possible et manifester ce qu'on veut vraiment. Pour ce faire, revenir au moment présent est capital et cela commence par une bonne respiration!

« Merci de me rappeler qui je suis »

© Copyright NadiaBeaudry.com 2021 - All Rights Reserved

Mobirise web creator - Get more